Politique énergétique et climatique du Luxembourg : Plan national intégré en matière d’énergie et de climat (PNEC)

Le Plan national intégré en matière d'énergie et de climat (PNEC) constitue la base de la politique climatique et énergétique du Luxembourg et sert comme une feuille de route qui sera mise en pratique par l'adoption de règlements, de programmes et de projets dans les domaines spécifiques entre 2020 et 2030.

Le PNEC a son origine dans le Clean energy for all Europeans Package qui a été adopté en 2019 par l’Union Européenne afin d’accompagner la décarbonisation des systèmes énergétiques européens,  et qui définit les objectifs nationaux de tous les états membres de l‘Union européenne d’ici 2030.

 

Quels sont les objectifs du PNEC ?

Ce plan comporte 5 dimensions dans lesquelles le Luxembourg peut agir :

  • énergies renouvelables
  • efficacité énergétique
  • sécurité énergétique
  • marché intérieur de l’énergie
  • recherche, innovation et compétitivité.

Afin d’atteindre les objectifs de l’Accord de Paris, l’objectif climatique national pour le Luxembourg est de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 55 % d’ici 2030. En ce qui concerne la part des énergies renouvelables dans la consommation d’énergie finale brute, l’objectif est d’arriver à 25 % d’ici à 2030 grâce à un déploiement constant de l’éolien, du solaire et des pompes à chaleur au Luxembourg. Pour la dimension de l’efficacité énergétique, l’ambition est d’atteindre un taux de 40 à 44 % d’ici 2030, ceci en abandonnant les énergies fossiles dans la nouvelle construction, en augmentant le taux de rénovation des bâtiments existants, en visant un objectif de 49 % de véhicules électriques et plug-in-hybrides et grâce à l’expansion massive des transports publics.

 

Comment parvenir à réduire les émissions de gaz à effet de serre ?

Le gouvernement a déterminé les cinq secteurs pour lesquels des objectifs de réduction des émissions sont fixés :

  1. industries de l'énergie et manufacturières, construction ;
  2. transports ;
  3. bâtiments résidentiels et tertiaires ;
  4. agriculture et sylviculture ;
  5. traitement des déchets et des eaux usées.

Les potentiels de réduction des différents secteurs, après avoir fait l'objet d'analyses détaillées, sont reflétés dans le "scénario cible" du PNEC. L'ensemble des secteurs seront ainsi amenés à contribuer à la transition vers une société à faibles émissions.

En savoir plus sur le PNEC