Les bonnes pratiques pour optimiser mon comportement énergétique au quotidien

En adoptant les bons gestes au quotidien, je contribue à la protection du climat tout en économisant de l'argent.

Je peux économiser beaucoup d'énergie grâce à mon comportement au quotidien. Chaque petit geste compte : par exemple, en réglant toujours la température des pièces de manière optimale à l'aide de vannes thermostatiques sur mes radiateurs, en ne chauffant pas trop ou en aérant correctement régulièrement. En respectant certaines règles, je ne renonce pas au confort dans ma maison et j’y crée une atmosphère saine et agréable.

 

 

J’agis de manière plus consciencieuse

J’agis de manière consciencieuse car le changement climatique et la crise énergétique nous concernent tous. Chacun de nos gestes compte : c’est ensemble que nous réussirons à faire la différence et à construire un avenir plus durable.

 

Produire et stocker de l’énergie en grandes quantités est malheureusement impossible. Les crises énergétiques et les pénuries sont des menaces pour notre confort et notre consommation.

 

Il revient donc à chacun d’entre nous d’anticiper et d’agir afin de réduire au maximum notre consommation d’électricité.

 

 

Je consomme moins d’énergie et donc je réduis mes coûts

Chaque foyer possède en moyenne une centaine d’appareils électriques et électroniques. Gaspillages, suréquipement, manque d’entretien… alourdissent ma facture.

 

 

Réduire mes besoins en chauffage

Une grande partie de l'énergie que je consomme est utilisée pour mon chauffage. En chauffant trop mes pièces de vie et en aérant mal, par exemple en laissant les fenêtres ouvertes trop longtemps, mon argent s'envole par les fenêtres. Alors, il suffit de quelques gestes et d'un peu d'attention pour réduire sensiblement mes coûts.


En règle générale, je peux économiser 6 % de mes besoins en chauffage pour chaque degré de température économisé.

Pièce

Température optimale en degrés Celsius

Salon

20 °

Chambre à coucher

17-18 °

Salle de bain

22-23 °

Lorsque je n’utilise ma salle de bains que le matin et le soir, je règle la vanne thermostatique de manière à ce qu'il fasse toujours agréablement chaud lorsque je l’utilise, mais seulement à ce moment-là.

 

Les thermostats numériques peuvent désormais être utilisés à distance. Je peux ainsi préchauffer ma maison avant de rentrer chez moi depuis mon smartphone.

 

Les radiateurs ne doivent pas non plus être recouverts ou cachés par des meubles pour que l’air chaud puisse circuler facilement dans la pièce.

 

Je m’assure également de faire contrôler mon installation de chauffage régulièrement par un expert car cela peut déjà avoir des conséquences sur ma consommation. L'Administration de l'environnement a mis en place une évaluation énergétique des systèmes de chauffage à domicile, appelée « Heizungscheck ». Lors de cette inspection unique effectuée par un professionnel, je reçois une analyse complète de votre chaudière et des recommandations pour améliorer l'efficacité énergétique de votre système de chauffage. Vous pouvez retrouver toutes les informations sur heizungscheck.lu ! 

 

Je peux également faire réaliser une thermographie de mon habitation à l'aide d'une caméra thermique. Cela permet de déterminer facilement les éventuels points faibles de ma maison et les fuites d'énergie et ainsi entreprendre des mesures ciblées pour y remédier.

 

 

Mieux aérer

Très souvent, les gens aèrent en laissant la fenêtre basculée pendant un certain temps. Il est préférable d'aérer en ouvrant les fenêtres en grand, en créant un courant d'air de façon transversale dans la pièce pendant quelques minutes seulement. Cela permet un échange d'air rapide sans grande perte de chaleur, ce qui améliore la qualité de l'air.

 

En laissant mes fenêtres en position oscillo-battante, pour obtenir le même effet je dois maintenir mes fenêtres ouvertes beaucoup plus longtemps. La perte d'énergie est donc d'autant plus importante.

 

La nuit, il est également conseillé de baisser les volets afin d'éviter toute perte de chaleur supplémentaire.

 

 

Ma consommation d’électricité

Au-delà de la maitrise du chauffage, un ensemble de gestes faciles à mettre en place m’aident à faire baisser ma consommation d’électricité : je gère mieux ma consommation d’électricité :

  • j’utilise des ampoules LED
  • je ne laisse pas allumées des lumières inutilement
  • j’éteins les appareils en veille et mon ordinateur
  • je privilégie les programmes éco sur lorsque j’utilise des appareils électroménagers
  • je contrôle les étiquettes de classe énergétique en achetant de nouveaux appareils
  • j’isole mes tuyaux de chauffage et les conduites d’eau chaude
  •  j’utilise des multiprises avec un interrupteur…

Et pour connaitre quel fournisseur d’énergie correspond le mieux aux besoins de mon logement, je compare les offres des fournisseurs sur calculix.lu ! 

 

Isoler mon logement

Et surtout j’ai prévu d’améliorer l’isolation de mon logement.

 

 

Je réduis ma consommation d’énergie et mon impact environnemental

Pourquoi devrais-je réduire ma consommation d’énergie et mon impact environnemental?

 

La crise climatique provoquée par l'homme est le sujet déterminant de notre siècle. L'une des solutions consiste à réduire les émissions de gaz à effet de serre pour ralentir le réchauffement climatique et de réduire les impacts sur l’environnement.

 

Les énergies fossiles par exemple (charbon, gaz, mais aussi le pétrole de nos voitures) sont ainsi responsables d’une grande partie des émissions de CO₂ de la planète. En produisant l’électricité, le gaz et le pétrole dont nous nous servons au quotidien, nous avons largement contribué au réchauffement climatique. Les énergies fossiles émettent aussi des particules fines et polluent l’atmosphère, ce qui affecte notre santé à tous.

 

Même les énergies dites « décarbonées » comme le nucléaire peuvent avoir des conséquences importantes sur l’environnement : le nucléaire consomme de grandes quantités d’eau, il produit des déchets radioactifs… En bref, chaque fois que l’on produit de l’énergie, on a un impact sur la planète.

 

Logiquement, si on veut limiter les dégâts que l’on impose à notre écosystème, l’une des solutions, en plus de passer à des énergies plus propres comme les énergies renouvelables, est bien sûr de faire des économies d’énergie. L’énergie la plus écologique, c’est l’énergie que l’on ne consomme pas. Si chacun de nous réduisait significativement sa consommation, nous pourrions en produire moins et donc réduire la pollution globale, lutter contre le réchauffement climatique et la pollution de l’air.

 

C'est donc à nous de jouer : chacun de nous peut agir en isolant sa maison et en réduisant sa consommation d’énergie, mais aussi… sa facture !

 

C’est ensemble que nous pourrons contribuer à protéger le climat et à réussir notre transition énergétique.

Offices sociaux

Je peux me faire accompagner par un office social pour réduire ma consommation d'énergie.

Officses sociaux

J'adopte les bons gestes pour optimiser mon comportement énergétique

Je prends rendez-vous avec un conseiller Klima-Agence

Je profite d'un conseil de base en énergie neutre et gratuit. Un conseiller en énergie Klima-Agence peut m’accompagner et me faire des suggestions sur la manière d’optimiser ma situation énergétique au quotidien.

Demander un rendez-vous

unsplash-